Clochemerle par Gabriel Chevallier

Clochemerle

Titre de livre: Clochemerle

Éditeur: Le Livre de Poche

ISBN: 2253005630

Auteur: Gabriel Chevallier


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Clochemerle.pdf - 30,378 KB/Sec

Mirror [#1]: Clochemerle.pdf - 28,318 KB/Sec

Mirror [#2]: Clochemerle.pdf - 28,475 KB/Sec

Gabriel Chevallier avec Clochemerle

Tout a commencé quand Barthélemy Piéchut, maire de la commune de Clochemerle-en-Beaujolais, dévoila à Ernest Tafardel, l'instituteur, son projet « - Je veux faire construire un urinoir, Tafardel. - Un urinoir ? s'écria l'instituteur, tout saisi... Le maire se méprit sur le sens de l'exclamation - Enfin, dit-il, une pissotière! » Cette vespasienne, destinée, bien plus peut-être, à confondre Mme la baronne Alphonsine de Courtebiche, le curé Ponosse, le notaire Girodot et les suppôts de la réaction, qu'à procurer un grand soulagement à la gent virile de Clochemerle, sera édifiée tout près de l'église où Justine Putet, aride demoiselle, exerce une surveillance étroite... Dès sa parution, Clochemerle, chronique rabelaisienne, a connu un énorme succès qui ne s'est jamais démenti. C'est maintenant un classique de la littérature comique.

Livres connexes

Tout a commencé quand Barthélemy Piéchut, maire de la commune de Clochemerle-en-Beaujolais, dévoila à Ernest Tafardel, l'instituteur, son projet « - Je veux faire construire un urinoir, Tafardel. - Un urinoir ? s'écria l'instituteur, tout saisi... Le maire se méprit sur le sens de l'exclamation - Enfin, dit-il, une pissotière! » Cette vespasienne, destinée, bien plus peut-être, à confondre Mme la baronne Alphonsine de Courtebiche, le curé Ponosse, le notaire Girodot et les suppôts de la réaction, qu'à procurer un grand soulagement à la gent virile de Clochemerle, sera édifiée tout près de l'église où Justine Putet, aride demoiselle, exerce une surveillance étroite... Dès sa parution, Clochemerle, chronique rabelaisienne, a connu un énorme succès qui ne s'est jamais démenti. C'est maintenant un classique de la littérature comique.Tout a commencé quand Barthélemy Piéchut, maire de la commune de Clochemerle-en-Beaujolais, dévoila à Ernest Tafardel, l'instituteur, son projet « - Je veux faire construire un urinoir, Tafardel. - Un urinoir ? s'écria l'instituteur, tout saisi... Le maire se méprit sur le sens de l'exclamation - Enfin, dit-il, une pissotière! » Cette vespasienne, destinée, bien plus peut-être, à confondre Mme la baronne Alphonsine de Courtebiche, le curé Ponosse, le notaire Girodot et les suppôts de la réaction, qu'à procurer un grand soulagement à la gent virile de Clochemerle, sera édifiée tout près de l'église où Justine Putet, aride demoiselle, exerce une surveillance étroite... Dès sa parution, Clochemerle, chronique rabelaisienne, a connu un énorme succès qui ne s'est jamais démenti. C'est maintenant un classique de la littérature comique.